La surprise

Offrir à ses « aînés » la possibilité de raconter l’histoire de leur vie est une belle idée de cadeau mais parfois ce sont les « aînés » qui décident d’offrir ce livre à leur descendance.

Je me rappelle une certaine soirée de Noël. Pendant les six mois précédents j’avais aidé Georges à raconter sa vie, en cachette de sa famille. Le 24 décembre, au moment de la distribution des cadeaux, il tendit à chacun de ses enfants et petits-enfants, un paquet dont on sentait bien, au toucher, qu’il s’agissait d’un livre et non de l’habituelle enveloppe contenant un chèque. On sentit d’abord l’étonnement et peut-être, il faut l’avouer, un peu de déception chez les récipiendaires. Georges, excité comme un gamin, jubilait dans son coin en les regardant déballer leur paquet. Des exclamations de surprise commencèrent à fuser, on retournait les livres pour vérifier qu’on n’avait pas la berlue, que le grand-père en était bien l’auteur, on commençait à feuilleter… On riait, on s’exclamait, on se montrait une photo. En quelques minutes, on avait oublié tous les autres cadeaux qui attendaient sous le sapin. Très fier de lui, Georges avait investi la table de la salle à manger, repoussant d’un geste large la vaisselle qui le gênait. Il enleva solennellement le capuchon de son stylo à plume. On eût dit Jean d’Ormesson présentant son dernier ouvrage à la Fnac:

« Alors mes enfants, je vous le dédicace, ce bouquin? »

Cette entrée a été publiée dans Blog. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire